Entre Borgia et Médicis

Josquin en Italie


Présentation

À 500 ans de la mort de Josquin Desprez, ce programme évoque les années italiennes du plus grand compositeur de la Renaissance. Membre du chœur de la chapelle sixtine au temps du pape Borgia, puis de la cour de Ferrare quand la fille du pape, Lucrèce Borgia, épouse le fils du duc, Josquin a laissé différentes compositions qui témoignent de sa participation à la riche vie musicale des cours italiennes de la Renaissance.

Les œuvres italiennes de Josquin reflètent sa parfaite adaptation à sa terre d’accueil, depuis les frottole, légères chansons strophiques du nord de l’Italie jusqu’aux sublimes partitions composées sur des extraits de l’Énéide de Virgile en passant par ses brillantes pièces instrumentales. En contrepoint des œuvres de Joquin, le programme confronte des pièces de son grand contemporain et rival Henricus Isaac, employé à Florence au service des Médicis à la même période.

Programme

Josquin :

El Grillo
In te domine speravi
Scaramella
Fortuna desperata
Domine non secundum (composé pour le pape Borgia)
Iles fantazies + La bernardina (instrumentaux)
Dulces exuviae et/ou Fama malum (sur des textes de l’Éneide de Virgile)

Isaac :

Quis dabit capiti meo aquam (sur la mort de Laurent le Magnifique)
Alla battaglia (reconstruction avec paroles : première mondiale !)
Fortuna desperata
Palle palle (motet fait sur les armes des Médicis)
Ne più bella di queste
La mi la sol
Danses italiennes début 16e (manuscrit de Munich et de la British Library)

Distribution

LA MAIN HARMONIQUE

Frédéric Bétous, alto
Marc Busnel, basse
Guillaume Gutiérrez & Davy Cornillot, ténors

LES SACQUEBOUTIERS

Jean-Pierre Canihac, cornet à bouquin
Daniel Lassalle, sacqueboute
Laurent Le Chenadec, doulciane
Philippe Canguilhem, chalemie