Vox Europa

La Main Harmonique dans la Collégiale de La Romieu pour le programme Vox Europa

Présentation

Des polyphonies de la Renaissance …

Vox Europa est agencé à partir d’un choix d’œuvres de Josquin des Préz, Jacobus Gallus, Nicolas Gombert, Giaches de Wert, Jan Pieterszoon Sweelinck, Hans Leo Hassler et Heinrich Schütz, tous compositeurs du temps de cet âge d’or de la musique vocale dans l’ancienne Europe. Ils sont des représentants de l’école franco-flamande de polyphonie, dont l’esthétique est caractérisée notamment par une grande équivalence des voix chantées entre elles. Cet équilibre est mis au service d’une virtuosité supplémentaire avec l’utilisation des chromatismes dans le spectaculaire Ad Dominum cum tribularer de Hassler, une texture mouvante et changeante dans Mirabile mysterium de Gallus, qui se fait envoûtement intime dans Mille regretz de Gombert où la chanson est tissée à chaque voix telle une étoffe précieuse. Deux pièces d’orgue – notamment l’impressionnante Fantaisie Chromatique de Sweelink – offrent à ces compositions vocales un pendant instrumental.

À la polyphonie aujourd’hui

La polyphonie continue de faire sens aujourd’hui. Deux créations contemporaines (commandes de Radio France pour les chanteurs de La Main Harmonique) viennent ici créer un contraste saisissant avec les pièces de la Renaissance. Avec elles le public découvre deux modes d’expression possibles de la polyphonie contemporaine : Umbilicus rupestris, de Bastien David, repose sur l’utilisation détournée de différents instruments de musique par six chanteurs. Les voix résonnent à travers les instruments, créant ainsi un mélange entre couleurs instrumentales et vocales. Elles s’irisent au contact de ces filtres qui modifient leurs timbres. Les textures sonores obtenues par l’utilisation de ce mode de jeu évoquent un univers luxuriant et végétal, d’où le nom de cette pièce faisant référence à une plante vivace aussi nommée le nombril de Vénus. Alexandros Markeas, avec Manif, s’inspire des différents modes d’expression de la colère. Il revient aux origines de l’expression vocale avec le cri, le murmure, plus qu’avec la parole ou le chant. Il propose une déambulation sans but précis ni revendication, mais un cri déchirant, douloureux, perçant : un cri du cœur.

Mon souhait avec Vox Europa est que nous puissions (re)découvrir quelques grandes pièces de la Renaissance et être emportés avec elles dans le présent, captivés par les échos de la polyphonie aujourd’hui.


Programme

Mirabile mysterium – Jacobus Gallus (1550 – 1591)

Inviolata – Josquin des Prés (1450 – 1521)

Manif – Création pour 10 chanteurs solistes  – Alexandros Markéas (né en 1965)

Pierre Attaingnant (orgue, diminution non déterminé)                                                    

Je prens congié – Nicolas Gombert (1495 – 1556)

Mille regretz Nicolas Gombert (1495 – 1556)          

Ad Dominum cum tribulare – Hans Leo Hassler (1564 – 1612)

Fantaisie Chromatique (orgue) – Jan Pieterszoon Sweelink (1562-1621)                        

Umbilicus rupestris – Création pour 6 chanteurs solistes – Bastien David (né en 1990)         

Selig sind die Toten – Heinrich Schütz (1586-1672)

Du fond de ma pensée – Jan Pieterszoon Sweelink (1562-1621)

Vox in Rama – Giaches de Wert (1535 – 1596)

Distribution

Nadia Lavoyer & Judith Derouin, sopranos

Corinne Bahuaud & Frédéric Bétous, altos

Laurent David, Loïc Paulin, Branislav Rakic  & Davy Cornillot, ténors

Simon Bailly & Marc Busnel, basses

Pierre Gallon, orgue

Frédéric Bétous, direction musicale


Bastien David

Bastien David

Bastien DAVID [1990] a étudié la composition dans les classes de Bernard Cavanna et José Manuel Lopez Lopez au Conservatoire de Gennevilliers. Il est actuellement élève dans la classe de composition de Gérard Pesson au Conservatoire Nationale Supérieur de Musique de Paris.

Sa musique a été interprétée par les solistes de l’ensemble Intercontemporain, l’Ensemble TM +, l’Instant Donné, 2E2M, Court-circuit, Zafraan-ensemble, le quatuor Selini, le quatuor Tchalik, Xamp ainsi que l’ensemble Aleph par lequel il obtient deux commandes d’état. Sa musique a été diffusée sur l’Acousmonium du GRM ainsi que sur les ondes de France Musique.

Ses pièces ont été programmées au Festival Présences de Radio France, au Festival d’Aix en Provence, au Festival Messiaen, au Festival Aujourd’hui Musiques, aux festivals Why note, Klasik, le Bruit de la musique, ainsi qu’au Festival Impuls à Berlin. Sa musique a été interprétée dans des lieux tels que la Philharmonie de Paris, le théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie de Vincennes ou encore à la Marbrerie de Montreuil.

En 2018, l’Académie de Beaux-Arts de Paris a décerné à Bastien un prix d’encouragement. Parmi ses projets de créations à venir, un trio pour KDM, une pièce pour le Festival du Printemps des Arts de Monaco.


Alexandros Markeas

Né en 1965 à Athènes, Alexandros Markeas étudie le piano et l’écriture musicale au Conservatoire National de Grèce. Il continue ses études de piano au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il se spécialise dans la musique improvisée et il donne de nombreux concerts en soliste ou en formation.
Parallèlement, il se consacre à la composition.
Il suit les classes d’écriture, d’analyse et de composition du CNSMDP avec Guy Reibel, Luis Naon, Laurent Cuniot, Michael Levinas, et Marc-André Dalbavie et obtient les premiers prix de contrepoint, fugue et composition, discipline dont il suit le cycle de perfectionnement. Il est aussi sélectionné pour suivre le cursus annuel de composition et d’informatique musicale de l’IRCAM ainsi que l’Académie de composition du festival d’Aix- en-Provence.
Depuis 20 ans, ses œuvres sont joués en France et à l’étranger par différentes formations comme l’Ensemble InterContemporain, Court-Circuit, l’Itinéraire, TM+, Ars Nova,le quatuor Habanera, les Orchestres Philharmonique et National de Radio France, l’Ensemble Modern, le quatuor Arditti, les Percussions de Strasbourg…
Il reçoit des commandes d’État, de Radio France, de la Fondation Royaumont, du musée du Louvre, ainsi que des aides à la création pour ses projets multimédia (DRAC Ile-de- France, Mairie de Paris, festival Romaeuropa).
Il compose également beaucoup d’œuvres pédagogiques, destinées aux enfants et aux formations d’amateurs.
En 1999, Alexandros Markeas est nommé pensionnaire de l’Académie de France à Rome à la Villa Médicis et en 2001 il reçoit le prix Hervé Dugardin de la SACEM.
En 2006, il reçoit le prix du syndicat des critiques. En 2009 il reçoit le prix du nouveau talent musique de la SACEM pour son opéra de chambre Outsider.
Depuis 2003, il enseigne l’improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il est actuellement compositeur en résidence auprès de l’Arsenal de Metz.
Le travail d’Alexandros Markeas est marqué par sa volonté de décoder et de modifier les mécanismes de la perception musicale. Les musiques traditionnelles méditerranéennes sont pour lui une source d’inspiration essentielle. Il s’inspire également de différents domaines d’expression artistique, tels que l’architecture, le théâtre, et les arts plastiques (installations, événements, vidéo, web) pour chercher des alternatives au concert traditionnel et créer des situations d’écoute musicale particulières. Ses pièces sont marquées par un esprit théâtral et par l’utilisation des techniques multimédia.

Lorsque Frédéric Bétous a souhaité enregistrer les madrigaux sur le Canzoniere de Pétrarque (L’aura mia sacra), Alexandros Markeas a proposé une composition sur un cycle de cinq pièces « They said Laura was somebody ELSE », inspirées de cinq sonnets de Pétrarque, réunis et traduits par Aragon en 1947 pour une édition comprenant également une eau forte de Picasso.

Alexandros Markeas a retrouvé La Main Harmonique en 2016, pour la création Une Autre Odyssée, requiem pour les migrants morts en mer Méditerranée. Il mêle aux mélodies traditionnelles la musique de Gesualdo, Monteverdi et Victoria pour un hommage vibrant aux migrants sur le texte « Aller Simple » d’Erri de Luca.

www.alexandros-markeas.net


Informations pratiques

  • Création le 13 juillet 2019 – Festival de Radio France Occitanie Montpellier
  • Durée du concert : 1h10 sans entracte
  • En tournée : 12 personnes (11 musiciens et chargé.e de production)
  • Renseignements : violaine.lecouty@lamainharmonique.fr

Partenaires de la création

  • Festival de Radio France Occitanie Montpellier

Prochaines dates


<< AND NOW

Monteverdi >>