Musica Secreta

Présentation

Musiques visionnaires de la Renaissance autour des Prophetiae Sibyllarum de Lassus

Ensemble La Main Harmonique – 8 chanteurs & archiluth


Les Sibylles, figures de l’époque archaïque, hantèrent successivement l’imaginaire des Grecs et des Romains. Lien entre le monde humain et le monde divin, elles prophétisent pour l’Occident la venue du Sauveur. Elles inspirèrent à Roland de Lassus, compositeur le plus fameux de son temps, un cycle de 13 chants, les Prophetiae Sibyllarum. De ces miniatures polyphoniques teintées de chromatismes s’élève un sentiment d’étrangeté mêlé de mysticisme. Ces pièces, écrites à Munich alors que le compositeur était au service du Duc Albert de Bavière, sont un chef-d’œuvre de la Renaissance musicale. Propriété exclusive du Duc, elles restèrent secrètes de nombreuses années jusqu’à leur édition en 1600.

En regard, nous avons choisi des motets sur des poésies de Virgile, Horace et Sénèque; ces auteurs, perçus à la Renaissance comme visionnaires, proposent une sagesse retrouvée qui honore les valeurs humaines, celles de la culture censée parachever les qualités naturelles de l’homme.

Une rencontre avec Roland de Lassus, humaniste et musicien, en un voyage fait de visions spirituelles et poétiques…


Programme détaillé

Dulces exuviae (Virgile-Énéides)Carmina chromatico

Sibylla Persica

Sibylla Libyca

Tityre tu patulae (Virgile-Églogue)

Sibylla Delphica

Sibylla Cimmeria

Beatus ille (Horace-Épodes)

Sibylla Samia

Sibylla Cumana

Vos quibus rector (Sénèque-Thyestes)

Sibylla Hellespontiaca

Sibylla Phrygia

Stet quicumque (Sénèque-Thyestes)

Sibylla Europaea

Sibylla Tuburtina

Anna mihi dilecta (Lassus)

Sibylla Erythraea

Sibylla Agrippa

Alma redemptoris mater


Photos & Vidéos


Musica Secreta - Festival d'arts sacrés d'Evron
Musica Secreta – Festival d’arts sacrés d’Evron

Informations pratiques

Durée du concert : 1h15
9 interprètes (8 chanteurs solistes et un instrumentiste – archiluth)
Renseignements : violaine.lecouty@lamainharmonique.fr


Derniers concerts


Dans la presse


<< Il mio stato amoroso

Sacrae Cantiones >>