L’ensemble

Emmené avec passion par Frédéric Bétous, l’ensemble La Main Harmonique entreprend l’exploration des chefs-d’œuvre polyphoniques de la Renaissance, animé par l’envie de partager les richesses d’un répertoire musical encore peu représenté au concert et ancré dans le présent par une activité de commande à des compositeurs d’aujourd’hui, dans un esprit de découverte toujours renouvelé.

 

Un ensemble dédié aux polyphonies de la Renaissance…

La Main Harmonique©LucDetours-8859
© Luc Detours

Plébiscité dès la sortie de son premier disque Ockeghem & Compère… en 2010, La Main Harmonique se concentre sur le répertoire polyphonique et mène un travail musicologique précis sur les œuvres du XIVe au XVIIe siècles, avec une attention toute particulière portée à la Renaissance. Il est ainsi amené à un partenariat avec le Festival de la Chaise-Dieu pour l’enregistrement Clemens Deus Artifex, consacré à la musique au temps du Pape Clément VI. Il participe, plus tard, à la célébration du 700e anniversaire du Palais des Papes à Avignon en proposant un programme autour de Pétrarque et des madrigaux de Willaert et Rore. Ce 3e opus de l’ensemble, intitulé L’aura mia sacra, s’ouvre à la musique contemporaine par une commande à Alexandros Markeas que La Main Harmonique retrouve pour sa création « Une Autre Odyssée » à l’Arsenal de Metz en 2016.

 

…tourné vers la création contemporaine…

© Cyrille Guir / Arsenal - Metz en Scènes
© Cyrille Guir / Arsenal – Metz en Scènes

Imaginer des correspondances entre la musique polyphonique de la Renaissance et la création contemporaine est une constituante essentielle de l’identité de l’ensemble.

Dans son dernier enregistrement, La Main Harmonique propose de revisiter l’œuvre ultime de Gesualdo, dont un livre des Sacrae Cantiones, lacunaire, a été restitué par Marc Busnel au Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, et de la faire entrer en résonance avec une création de Caroline Marçot, « Ma », inspirée tout à la fois des incipits musicaux de Gesualdo comme des vertus cardinales du bouddhisme zen japonais.

Pour la création Une Autre Odyssée, Frédéric Bétous a travaillé avec Alexandros Markeas de telle manière que la musique traditionnelle et la création d’Alexandros se fondent avec le répertoire de la Renaissance de Gesualdo, Monteverdi, Victoria, leur donnant une dimension intemporelle pour un concert en hommage aux migrants de la mer Méditerranée.

Cette recherche permanente pour donner un écrin contemporain aux œuvres de la Renaissance guide La Main Harmonique dans ses choix pour proposer une interprétation authentique et accessible, comme dans Ces Liens d’Or, où les chansons dialoguent avec des paysages sonores dans une mise en espace qui apporte un relief tout particulier aux mélodies et aux textes du XVIe siècle.

 

 

…et impliqué sur son territoire.

la_romieu

L’ensemble La Main Harmonique, en résidence à La Romieu, est aussi présent et impliqué sur son territoire gersois à travers le festival Musique en Chemin, ainsi que l’organisation de stages et des actions tournées vers la pédagogie.

 

Parmi les scènes et festivals qui ont accueilli La Main Harmonique,

l’Arsenal – Metz en Scène ; Le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées, le Muziekcentrum De Bijlooke (Gand), les Rencontres des musiques anciennes d’Odyssud-Blagnac, L’Astrada (Marciac), Festival de La Chaise-Dieu, le Palais des Papes d’Avignon, Festival de Saintes, Méridiennes de Tours, Théâtre d’Auch…

 

 

La Main Harmonique reçoit le soutien du Ministère de la Culture (DRAC Occitanie) et de la Région Occitanie, du département du Gers et de la Commune de La Romieu, et est régulièrement soutenu par l’ADAMI et de la SPEDIDAM. L’ensemble est membre de la FEVIS et de PROFEDIM.